Articles récents

Élections cantonales bernoises

Comme vous aurez pu le constater, le Groupe Bélier s’est contenté d’un rôle d’observateur durant les dernières élections cantonales. Et les observations furent fort intéressantes !

Alors que le statu quo + était brandi comme l’élément miracle qui donnerait un pouvoir politique unique au monde au le Jura Sud, force est de constater que le soufflet est bien vite retombé. En effet, lorsque l’on a demandé aux candidats au conseil exécutif leur perception du statu quo +, tous se sont accordés à dire que, finalement, il n’y avait pas grand chose à changer : 2 ou 3 adaptations techniques tout au plus. Nous sommes bien loin de la souveraineté cantonale à laquelle il était comparé ! Pire, la candidate verte libérale Barbara Mulheim a même déclaré que le Jura méridional ne méritait pas ce fameux statut particulier !

Continuons nos observations. Alors que les partisants du « non » le 24 novembre n’ont eu de cesse de répéter que la situation actuelle du Jura-Sud dans le canton de Berne était privilégiée, ceux-ci ont tous affirmé, durant la campagne électorale, qu’il fallait absolument défendre la région à Berne, preuve que tout n’est pas si simple. Cependant, ne nous leurons pas : ces « grands défenseurs » du Jura-Sud auront vite faiz d’oublier leurs promesses une fois grisé par le pouvoir de la Berne cantonale.

Le Conseil du Jura bernois, lui aussi considéré comme un outil exceptionnel, n’a pas déchainé les passions, les candidats étant même moins nombreux que lors de la législature précédente.

Si la campagne nous a fait rire, les résultats eux, nous font sourire. Effectivement, après la gifle du 24 novembre, il aurait été illusoire d’espérer une progression des forces autonomistes dans la région. En ce sens, le maintient des 3 sièges autonomistes au Grand Conseil est une source de satisfaction.

Les résultats de Moutier sont même encourageants, puisque les partis autonomistes obtiennent la majorité absolue des voix et progressent par rapport à 2010. Il est également intéressant de voir que l’élection au conseil exécutif a été particulièrement boudée par les Prévôtois. En effet, à peine 28% des électeurs ont glissé un bulletin valable dans les urnes et plus de 16% des bulletins de vote étaient blanc ou nul. Ce boycott massif des Prévotois prouvent que le canton de Berne n’est définitivement pas leur canton.

Enfin, il est encourageant de voir que les braises autonomistes couvent ailleurs qu’à Moutier puisque les partis de l’alliance jurassienne dépasse allègrement les 40% à Belprahon, Monible et Pontenet.

  1. Coup de tonnerre et conséquences Laisser une réponse
  2. 50ème Fête de la Jeunesse Jurassienne Laisser une réponse
  3. Communiqué suite aux résultats du 24 novembre 2013 Laisser une réponse
  4. Et je n’entends plus siffler le train Laisser une réponse
  5. J’excuse ! Laisser une réponse
  6. L’oeuvre inachevée Laisser une réponse
  7. Action fermetureS éclair ! Laisser une réponse
  8. De la chaise au divan partie 2 Laisser une réponse
  9. De la chaise au divan Laisser une réponse