Statu quo +… pour Bienne

Communiqué de presse du Groupe Bélier

En réponse à une interpellation, le conseil exécutif du canton de Berne a indiqué que la subvention d’un million et demi accordée au centre hospitalier biennois afn de promouvoir le bilinguisme en son sein serait supprimée. Cependant, Philippe Perrenoud étudie la possibilité d’utiliser une partie de l’enveloppe dévolue au statu quo « + » pour la compenser.

LBI-2014-07-11 – Bilinguisme biennois et statu quo plus

Sortie culturelle à la Neuveville

Le Groupe Bélier vous invite à une visite guidée de la Neuveville (venelles et musée d’histoire) suivie d’une dégustations chez un vigneron local.
Cette sortie aura lieu samedi 17 mai  :
  • Rendez-vous 14h30 à la Neuveville
  • Ou alors 13h30 à la place de l’église à Moutier
Pour des questions d’organisation, nous vous invitons à vous inscrire par courriel à info@groupebelier.ch, sur www.groupebelier.ch ou par notre page Facebook.

Médaille d’or à la jeunesse jurassienne

Succès rassurants

Comme nous l’avons exposé lors de la dernière Fête de la jeunesse jurassienne, le Groupe Bélier repart, plus enthousiaste que jamais, à la conquête de l’autonomie jurassienne. Restait à savoir si sa base militante allait le suivre.

Le succès des deux fêtes majeures du mouvement, soit la Fête de la jeunesse jurassienne et la Médaille d’Or de la chanson montre qu’il n’en est rien. En effet, plusieurs centaines de militants ont animé de leur foi en l’avenir ces deux belles manifestations qui sont plus vivantes que jamais.

Merci !

Le Groupe Bélier profite d’ailleurs de cette occasion pour remercier sincèrement tous les bénévoles de la Fête de la jeunesse jurassienne et de la Médaille d’Or de la chanson qui s’investissent, parfois jusque tard dans la nuit, pour que les couleurs du mouvement et donc de la liberté soient plus vives que jamais !

Va et découvre ton pays

Lors de notre dernière conférence de presse, nous vous annoncions également notre volonté de maintenir serrés les liens entre compagnons de lutte en organisant des sorties permettant de découvrir notre beau pays jurassien. Pour notre première sortie, nous visiterons tout naturellement la Neuveville, samedi 17 mai à 14h30. Durant ce moment, vous aurez l’occasion d’effectuer une visite guidée de la cité et de ses célèbres venelles, parcours suivi d’une dégustation chez un vigneron. Pour des raisons pratiques, l’inscription est obligatoire par info@groupebelier.ch ou sur nos pages internet et Facebook.

Vive le Jura libre !

Groupe Bélier

Élections cantonales bernoises

Comme vous aurez pu le constater, le Groupe Bélier s’est contenté d’un rôle d’observateur durant les dernières élections cantonales. Et les observations furent fort intéressantes !

Alors que le statu quo + était brandi comme l’élément miracle qui donnerait un pouvoir politique unique au monde au le Jura Sud, force est de constater que le soufflet est bien vite retombé. En effet, lorsque l’on a demandé aux candidats au conseil exécutif leur perception du statu quo +, tous se sont accordés à dire que, finalement, il n’y avait pas grand chose à changer : 2 ou 3 adaptations techniques tout au plus. Nous sommes bien loin de la souveraineté cantonale à laquelle il était comparé ! Pire, la candidate verte libérale Barbara Mulheim a même déclaré que le Jura méridional ne méritait pas ce fameux statut particulier !

Continuons nos observations. Alors que les partisants du « non » le 24 novembre n’ont eu de cesse de répéter que la situation actuelle du Jura-Sud dans le canton de Berne était privilégiée, ceux-ci ont tous affirmé, durant la campagne électorale, qu’il fallait absolument défendre la région à Berne, preuve que tout n’est pas si simple. Cependant, ne nous leurons pas : ces « grands défenseurs » du Jura-Sud auront vite faiz d’oublier leurs promesses une fois grisé par le pouvoir de la Berne cantonale.

Le Conseil du Jura bernois, lui aussi considéré comme un outil exceptionnel, n’a pas déchainé les passions, les candidats étant même moins nombreux que lors de la législature précédente.

Si la campagne nous a fait rire, les résultats eux, nous font sourire. Effectivement, après la gifle du 24 novembre, il aurait été illusoire d’espérer une progression des forces autonomistes dans la région. En ce sens, le maintient des 3 sièges autonomistes au Grand Conseil est une source de satisfaction.

Les résultats de Moutier sont même encourageants, puisque les partis autonomistes obtiennent la majorité absolue des voix et progressent par rapport à 2010. Il est également intéressant de voir que l’élection au conseil exécutif a été particulièrement boudée par les Prévôtois. En effet, à peine 28% des électeurs ont glissé un bulletin valable dans les urnes et plus de 16% des bulletins de vote étaient blanc ou nul. Ce boycott massif des Prévotois prouvent que le canton de Berne n’est définitivement pas leur canton.

Enfin, il est encourageant de voir que les braises autonomistes couvent ailleurs qu’à Moutier puisque les partis de l’alliance jurassienne dépasse allègrement les 40% à Belprahon, Monible et Pontenet.

Communiqué suite aux résultats du 24 novembre 2013

Pour la jeune génération que nous sommes, ce jour est le terme de notre premier plébiscite avec à la clef un revers teinté d’une percée prévôtoise. Comme vous l’aurez constaté, le mouvement de jeunes s’est mobilisé dans l’humour et la réflexion, rencontrant en face bêtise et haine. En face, alors que les mouvements probernois criaient aux déprédations avant qu’elles n’aient lieu, ils en furent les seuls auteurs.

Au soir de cette première étape, malgré un résultat qui ne nous satisfait pas, nous sommes fiers de nos militants, que nos remercions sincèrement pour leur engagement.

Constats

Le «non» exprimé par le sud du Jura nous amène à quelques constats. D’abord, le Groupe Bélier ne peut qu’être triste pour sa région, puisqu’une majorité de Jurassiens du Sud n’a pas souhaité entamer un dialogue avec son voisin du Nord. La population a préféré le coup de bâton à la main tendue.

Cette défaite sur l’ensemble ne doit pas occulter certaines évolutions. Premièrement, le taux de participation qui a frôlé les 80%. Pour un sujet qui n’intéresse plus personne selon nos adversaires, ce n’est pas mal! Ceci montre surtout que la Question jurassienne existe et qu’il en sera ainsi tant que des citoyens se la poseront.

Par ailleurs, le résultat du Canton du Jura réchauffe le cœur de tous les militants. Les citoyens du nouveau canton ont accepté à plus de 77% de remettre leur souveraineté en jeu, alors qu’une frange de la population du Sud a passé toute la campagne à les dénigrer. Belle preuve d’ouverture et de solidarité!

Balle dans le pied

Au-delà de ces constats, analysons maintenant les conséquences potentielles de ce vote. En signant l’accord d’intention, le Canton de Berne n’a pas fait preuve de naïveté ni de mansuétude, bien au contraire! Il a proposé ce vote comme dernière échappatoire avant que la chape de plomb des économies ne puisse s’abattre sur TOUT le territoire cantonal de manière uniforme. Dès lors, lorsque nous nous plaindrons des coupes effectuées dans nos institutions ou de notre manque d’autonomie, le résultat de ce dimanche pourra nous être resservi «à gogo»: «Vous pouviez partir et avez décidé de rester; assumez-en les conséquences».

Du coup, ceux qui pensaient avoir choisi «un tiens vaut mieux que deux tu l’auras» se retrouveront avec «deux tu aurais eu, plus rien tu n’auras et coije-te». Bel autogoal!

Pire encore, le sud du Jura s’est privé de tout pouvoir de négociation avec ses voisins. Les pourfendeurs de notre projet qui se réfugiaient derrière le «statu quo +» devront faire preuve de beaucoup d’imagination pour en combler la vacuité. Essayez donc de tenir un couteau par la lame pour voir!

Liberté pour les cités

De son côté, le Groupe Bélier va maintenant s’atteler à convaincre un maximum de communes de demander le vote communalise et les soutiendra dans leur démarche. Dans la manière, le Groupe Bélier va continuer de s’adapter à son environnement. Durant cette campagne, il a joué la carte du dialogue, de l’ouverture et de l’humour. En retour, nous avons reçu une demande d’excuses de la part des jeunes UDC et des flots d’insultes sur nos murs Facebook. Nous en prenons bonne note.

Ce n’est qu’un début

Contrariée, mais résolue, la jeunesse jurassienne remercie toutes celles et ceux qui ont voté «oui», des deux côtés de la Roche St-Jean. Elle leur promet de s’engager corps et âme pour que ce vote ne reste pas vain, ce dimanche étant le premier jour de la campagne à venir.

Vive l’autonomie, vive la liberté!

Groupe Bélier

Et je n’entends plus siffler le train

Des militants du Groupe Bélier ont placardé durant la nuit de mardi à mercredi des affiches sur les horaires des trains à Tavannes, Tramelan et dans tout le Cornet pour protester contre la volonté du canton de Berne de fermer les ligne ferroviaires Tavannes-Tramelan et Moutier-Gänsbrunnen.

Le tract : LBI-2013-11-13 – Fermetures lignes ferroviaires

L’affiche : LBI-2013-11-13.1 – Fermetures lignes ferroviaires – Affiche.pdf

Quelques photos :

P1030818 OLYMPUS DIGITAL CAMERA P1030817 P1030816